Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Poésie du désastre (Belle merveille)

Les poètes font-ils de bons romanciers ? Parfois, pas toujours. La langue de James Noël est très belle, traversée de fulgurances, d'éclats lyriques. Pour autant, son premier roman, Belle merveille, est déconcertant, sans linéarité, avec une intrigue papillonnante, sans entraves, libre comme l'air. Le récit prend racine dans un événement tellurique : celui du 12 janvier 2010 à Port-au-Prince, ces quelques minutes d'un séisme mortel. Le narrateur est un rescapé qui soliloque, quelques années plus tard. Il dit les ravages, partage la parole d'autres survivants, morts dans leurs têtes, parle de l'exil, évoque son histoire amoureuse, la splendeur d'Haïti et ses malheurs récurrents, la voracité des ONG, la compassion de la planète ... La plume est flamboyante dans un chaos de mots qui choquent, ravissent, déstabilisent. Le roman va émerveiller les uns et dérouter les autres.

 

bellemerveilleplat1-hd-572149.jpg

 

L'auteur :

Noel_James4.jpg

 

James Noël est né en 1978 à Hinche (Haïti). Il a publié plusieurs recueils de poésie.



29/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres